TEMOIGNAGES SUR FRERE JULIO PARADA

Julio PARADA
Frère des Ecoles Chrétiennes Ancien professeur au CELAF-INSTITUT Grand artisan des réalisations artistiques au CELAF- Logo du CELAF- Le monument de l’éducateur
– Le monument de La Salle

– Le tableau dans la salle audio-visuel

Des anciens étudiants lui rendent hommage.En voici quelques extraits:

« Je me souviendrai toujours de ces cours au CELAF »

« Je me souviendrai des micro-enseignement au CELAF »

« Repose en paix, éducateur passionné de la jeunesse »

Frère Parada, comme beaucoup d’autres Frères des Ecoles Chrétiennes, incarnait cet esprit lasallien qui m’a tellement marqué.

« Oh quelle triste nouvelle ! Un bon éducateur et un passionné de l’audio-visuel au service de l’enseignement. Un précurseur de l’enseignement numérique au CELAF. Adios Hermano Parada ! »

Oh oui, bien triste nouvelle ! Parada était l’ami des étudiants. Vrai pédagogue et un bon éducateur passionné de l’audio-visuel. Je garde vraiment un très bon souvenir de Frère Parada. Qu’il repose en paix dans la main du Seigneur.

« Très laborieux, discret, tu te fais tout à tous. Tu as marqué positivement des vies. Merci pour ton témoignage de vie toute offerte pour le Royaume. Qu’il soit ton partage aujourd’hui »

« Vraiment F. Parada, tu nous as marqués par ton sens du travail bien fait, ton humour, ta disponibilité, ta pédagogie pour la transmission du savoir et du savoir-faire.

Aujourd’hui, tu es parti, que Dieu te donne la grâce d’occuper la place que lui-même t’a préparée.

C’était toujours un réel plaisir pour mes consœurs et moi de participer aux cours d’audio visuels. Avec sa persévérance et sa confiance en la personne de l’étudiant, attitudes qui caractérisent les bons maîtres, le Frère Parada m’a fait acquérir et développer des compétences qui m’ont énormément servi dans l’enseignement de la catéchèse et dans l’animation des groupes de jeunes sur les paroisses.

Aujourd’hui, je me réjouis d’avoir eu ce grand professeur comme formateur, je dis bien formateur, car au-delà de sa science, je garde du Frère Parada, le souvenir d’un enseignant désireux d’induire chez ses étudiants une âme, celle des grands chercheurs de l’unique essentiel de l’existence humaine, de l’unique vérité de la vie chrétienne : aimer Dieu et son prochain. Qu’il repose en paix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *