Sortie à Abatta

OH QUELLE JOIE QUAND ON A DIT…. NOUS IRONS A ABATTA!!!

 

Avec l’année nouvelle 2017, nous nous sommes adressé bon nombre de vœux. Vœux de bonheur, de santé, de succès et surtout de repos après un travail bien accompli. Par-dessus tout, une aspiration au repos s’est fait sentir à l’issue des examens du premier semestre. Un moment de détente était sans aucun doute le vœu le plus cher !

Justement le comité des étudiants a perçu le besoin de tout un chacun et a pris l’initiative d’une sortie de détente. Vingt janvier 2017, le jour où chacun fut invité à se libérer des soucis et du poids de la fatigue. En ce jour-là, tous convergeaient vers le Celaf où le président de la commission fête et loisirs, Fr Augustin Dounia, donnait le signal de départ. En file indienne, les voitures prirent la direction d’une fabuleuse destination dénommée « Lac du Tibériade ». C’était est un endroit paradisiaque où coule le lait de la beauté et le miel de la fraicheur. C’était un espace bien aménagé avec ornement de toutes couleurs. Il faisait si bon vivre que l’on n’a pas tardé pas à s’installer sous trois tentes aménagées pour nous, ce qui nous a stimulé à laisser libre cours à notre génie photographique. Une belle vue est offerte sur le pont de la lagune où sont merveilleusement construits des petits salons sur pilotis bien entretenus et bien confortables. Pour débuter la journée, le président de la commission a communiqué le programme. Puis tout le monde s’est organisé à profiter des bienfaits du congé. Les uns sont donné à se triturer les méninges au jeu de scrabble tandis que d’autres ont opté pour les jeux de cartes ou autres. Pour activer déjà les mâchoires, apéritif de petits amuse-gueules bien exquis ont été servis avec du vin.  Au fur et à mesure, les retardataires arrivaient sur les lieux et avec des pas cadencés de la troupe cafopienne. Alors que certains étaient bien imbibés de concentrés pour les jeux, les nouveaux arrivés esquissaient déjà quelques pas de danse en prélude au concours prévu dans le programme. Dans le même temps, un concours interclasse était lancé ! Les uns et les autres déployaient tous leurs talents de danseurs. Tant bien que mal, les sœurs ne sont pas restées dans en marge. Le podium a débordé d’autant de professionnels que de débutants. Aux cris de joie et de fête se mêlaient des pas de danse inimaginables.

Besoin de se revigorer! Sous les coups de midi résonnait aussi le gargouillis des ventres. De mets succulents bien garnis de toutes sortes victuailles ont circulé sous nos yeux pour se poser sur la table. Tout le monde mangea à satiété dans le partage et la fraternité. Sans distinction de classe, chacun partageait sa joie en toute confiance. Les langues se délièrent autour de quelques bonnes bouteilles de bière qui animent de nouveau les jambes. En effet, les jambes ne résistent plus au son envoûtant de la musique.

La fête battait son plein certes, mais le temps nous faisait la guerre. Les plus infatigables de la danse ont dû se retenir pour ne pas continuer jusqu’à la nuit alors que le président de la commission annonçait la fin. On rendit grâce à Dieu pour la réussite de cette relaxante journée et pour la joie qui régnait si bien, signe de la présence de l’Esprit-Saint. Tout est bien qui finit bien! Merci à tous pour la participation active !!!

Fr. CHARLES Jean François, ISSPR II

voir la galerie photo ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :