«

»

Juin 04

Jubilé d’argent du CELAF: Trois jours de festivités inoubliables

Le centre Lasallien africain dont Saint Jean Baptiste de La Salle est le patron entre de plein pied en année jubilaire. En effet, l’institut en est déjà à sa vingt-cinquième  bougie en cette année 2018. Pour marquer ce moment qui sort de l’ordinaire, l’administration en collaboration avec le comité des étudiants a planifié de sublimes activités de partage et de réjouissances, le jeudi 10 mai, jour de l’Ascension, le vendredi 11 mai et le samedi 12 mai, jour de l’apothéose. Pour vivre ces moments en beauté, une belle journée de nettoyage a été organisée. Comment se sont déroulées ces activités ?

Nettoyage     

Dès 8h00 le mercredi 09 mai, tous les étudiants du CELAF s’activaient pour et décorer les salles. Décoration qui mettait en compétition les différentes filières L’esprit de fête et l’aspiration aux primes n’ont pas manqué de motiver tout un chacun. Ayant tous les outils de nettoyage nécessaire à disposition, nul ne s’est fait prier pour mettre la main à la tâche. D’arrache pied, les uns balayaient alors que les autres nettoyaient à grande eau les salles. Certains s’attelaient à mettre en place une décoration des plus magnifiques. En un clin d’œil, le travail s’acheva dans la joie et le cœur brûlant de désir festif. Au terme de cette excellente matinée réussie, le jubilé s’annonçait bien !!!

 

 

 

 

Journée culturelle

C’est dans un espace institutionnel brillant de splendeur et d’éclat que débuta, tôt le matin, le jour de l’Ascension sous la bénédiction de Celui qui monta au plus haut des Cieux. En effet, l’ouverture des activités se fait par la messe présidée par le Père Emmanuel Traore. Ce dernier nous mit sous la mouvance de l’Esprit-Saint qui a maintenu la joie dans nos cœurs. C’est ainsi que, par la suite, la journée se poursuivit avec des témoignages de pionniers du CELAF. Ceux-ci nous ont mis dans le bain des premières journées de l’institut en nous faisant remonter le temps par leur récit. A côté de ce

la, pour joindre l’agréable à l’utile, les séances de danse culturelle venaient nous divertir à les entractes. Plusieurs pays représentés au CELAF : Togo, Burkina, Sénégal, Madagascar, Haïti, Rwanda, Cote d’Ivoire, ont présenté leur spécificité culturelle. De grands talents de danseurs se sont révélés et des mœurs culturelles ont été découvertes.

Pour clôturer la journée, dans l’après-midi, un match féminin opposant les sœurs de l’ISSPR et celles du CAFOP unies avec celles d’ISVR nous a bien divertis. En effet, on se réjouissait de voir courir tant bien que mal les jeunes sœurs et qui mettaient en scène des techniques sorties de l’ordinaire. De chutes libres, y en a eu pas mal. A force de tentatives de tirs ratées, une sœur a mal chuté et s’est fait une déchirure. Yako !! En fin de compte, la finale opposant les aînés et les dauphins de l’ISSPR nous a fait revenir sur terre. Sérieusement, chacun défendait son camp à corps perdu. De guerre lasse, les aînés finirent par lâcher prise en faveur des adversaires. En effet, après de puissantes répliques, les aînés n’ont pu rien y faire face au troisième coup de grâce des dauphins. Ainsi la victoire resta du coté de ceux-ci sur un score 3 buts à deux. Tout est bien qui finit…assez bien !!

Jubilons, rendons grâces au Seigneur

                      Arriva enfin le jour de l’apothéose qui est le samedi 12 mai, jour ultime du jubilé d’argent du CELAF institut. Evidemment, ce grand ne peut qu’être ouvert par les pluies de bénédiction du Très-haut. La messe fut présidée par un envoyé du Cardinal, le Chancelier de l’archidiocèse. Les voix angéliques de la chorale de l’institut nous ont mis dans une belle ambiance spirituelle qui nous a bien préparé aux réjouissances. Celles-ci n’ont pas tardées après la messe. En effet, tout le monde fut invité sur le terrain de basket ball bien décoré et meublé pour la fête. En fait, des bâches et de grandes tables ont été dressées en vue des festivités. En plus, une belle piste de danse fut réservée pour les danseurs attitrés. Sans plus tarder, les mets sont servis à tous qui dégustent allègrement. Le menu divers a permis à tout un chacun de se rassasier en optant pour le plat à son goût. Simultanément, le groupe artistique du CELAF a fait une belle prestation qui donnait vraiment l’appétit. De plus, l’animateur de la fête n’a pas manqué de tourner les musiques les plus agréables à l’oreille. De ce fait, les danseurs imbattables ne se sont pas fait priés. Des tours de rein inimaginables se sont donnés sur la scène en dépit du soleil de plomb qui, malgré tout, ne se faisait pas sentir. La journée se prolongea ainsi dans l’ambiance festive jusque tard dans la soirée.

Tout compte fait, chacun s’est donné à fond pour la réussite de ce jubilé. La fête a été originale et extraordinaire.

 

 

 

Fr CHARLES Jean François, F.I.C, ISSPR III

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :